L’édition 2019 du Salon des Maires et des Collectivités Locales (SMCL) auquel a participé CALIF comme chaque année, vient de fermer ses portes après 3 jours d’exposition marqués par de nombreux débats et échanges.

Reconnu depuis sa création dans l’accompagnement des entreprises sur des problématiques de lobbying au niveau local, CALIF était présent pour accompagner ses clients sur cet évènement majeur en faveur de l’attractivité des territoires.

Les territoires, un levier de compétitivité et de différenciation pour les entreprises

Fort d’un réel potentiel en termes d’innovation, de développement et de richesses, les territoires contribuent au rayonnement économique de la France. Il s’agit d’ailleurs ici de mettre en lumière la relation gagnant-gagnant qu’ils entretiennent, notamment ceux en lien avec leurs métropoles. Grâce à l’aménagement du territoire, conduit conjointement par l’Etat, les collectivités, et les entreprises, mais aussi aux dispositifs de péréquation, les métropoles participent en effet au développement économique des territoires tout en profitant de la qualité de vie qu’ils offrent aux actifs.

Un département comme le Tarn-et-Garonne, sous l’influence de l’écosystème aéronautique de Toulouse, a ainsi vu sa population croitre de 25% (+ 50 000 habitants) en l’espace de 20 ans grâce notamment à la présence sur son territoire de sociétés spécialisées dans la fixation aéronautique ou les systèmes de gestion d’air frais. Longtemps minoré en raison de facteurs historiques, politiques et culturels, le rôle des territoires et donc des collectivités dans la réussite des entreprises est une réalité trop souvent occulté ces derniers mois par la crise des « Gilets jaunes ».

A ce titre, un évènement comme le SMCL permet de rendre compte que les territoires ne sont plus simplement le cadre neutre de l’action des entreprises. Ils représentent de véritables facteurs de compétitivité et de différenciation dont il convient d’encourager les leviers d’action. Les emplois générés localement par ce dynamisme territorial orientent les infrastructures, renforcent l’attractivité et bénéficient à tout l’écosystème local. Le déploiement du numérique est à cet égard un fort enjeu pour toutes les collectivités qui peuvent y développer des usages innovants et renforcer ainsi leur attractivité économique et démographique. Les opérateurs d’infrastructures comme TDF jouent ici un rôle conséquent, notamment dans le cadre de programme comme « Action cœur de ville », où leur expertise en termes de wifi territorial et de déploiement de la fibre est un élément structurant.

Un nouvel acte de décentralisation qui interroge les leviers d’influence locaux

Alors que le projet de loi « Engagement et proximité » est actuellement en discussion au Parlement et que sera présenté au printemps 2020 en Conseil des ministres le projet de loi « Décentralisation, différenciation, déconcentration », il apparaît donc nécessaire d’appréhender les territoires sous le prisme des apports structurants à destination des entreprises. Autrefois cantonnés au simple cadre géographique, ils apparaissent davantage aujourd’hui comme un levier de croissance et de différenciation pour leurs entreprises.

La crise des « Gilets jaunes » et l’annonce d’un nouvel acte de décentralisation comme axe majeur de la seconde partie du quinquennat, interrogent la façon dont les entreprises doivent appréhender les dynamiques territoriales. Surtout, ils changent le rapport à mener en termes d’influence locale au niveau des différents écosystèmes, notamment politiques.

Trop souvent présentés comme délaissés par les pouvoirs publics en opposition aux métropoles, considérées comme les grands vainqueurs de la mondialisation, les territoires et autres collectivités moyennement ou peu denses sont appelés à devenir dans les années à venir les nouveaux leviers incontournables du développement économique en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *